Vous êtes ici :

- Services urbains et cathédrales techniques


Une histoire racontée au travers de cinq grands chapitres

Ce chapitre montre que, dans un premier temps (années 1970 et 1980), la Communauté Urbaine s’est d’abord construite comme un syndicat de moyens techniques. On comprend que les services urbains et de leurs infrastructures techniques constituent le socle sur lequel va se construire la légitimité de l’institution communautaire.

Les services urbains, socle de l’intervention de la Communauté Urbaine

Installée de façon autoritaire par l’Etat, la Communauté Urbaine entre en fonction. En prenant en charge la gestion des services urbains, celle-ci va cependant démontrer sa capacité à construire une efficacité d’agglomération et à offrir une qualité de service supérieure. Les services urbains vont ainsi fortement contribuer à la légitimation de la Communauté Urbaine.

Après avoir évoqué les conditions de la création de la Communauté Urbaine lors des deux premiers épisodes, le feuilleton se poursuit avec un second chapitre consacré à la « mise en route » de l’action communautaire durant les années 1970 et 1980. Il montre que la Communauté Urbaine s’est d’abord construite comme un syndicat de moyens techniques. En effet, parmi les compétences dévolues à la toute nouvelle Communauté Urbaine, figurent en bonne place celles que l’on rassemble communément sous le vocable « services urbains ». Il s’agit des services de l’eau (adduction et assainissement), de la gestion des ordures ménagères, de la voirie. A la différence des autres compétences transférées à la Communauté Urbaine – logement, aménagement, transports urbains, etc. – les services urbains correspondent dès le départ à des capacités techniques internes très importantes : à la fin de l’année 1971, les services urbains représentent la moitié des effectifs de la Communauté Urbaine.

Cette capacité d’expertise et ces moyens opérationnels, issus en grande partie des municipalités de Lyon et Villeurbanne, vont contribuer à égaliser par le haut la qualité des réseaux techniques essentiels à la vie quotidienne de l’agglomération. Si les différents domaines des services urbains ont connu chacun une logique d’évolution propre, ils possèdent cependant une identité commune. Ils constituent autant de terrains propices à l’innovation technique et organisationnelle et forment l’assise fondatrice de l’intervention de la communauté urbaine comme institution d’agglomération.

 

“Les cathédrales techniques, des organes vitaux pour l’agglomération”

La prise en charge des services urbains par la Communauté Urbaine ouvre la voie à la mise en place d’une infrastructure technique de dimension nouvelle. La mutualisation des moyens et la mise en cohérence des interventions à l’échelle d’agglomération vont donner lieu à la construction de plusieurs grands équipements (stations d’épuration, usines d’incinération, tunnels, etc.). Des « cathédrales techniques » qui deviennent des leviers incontournables de la qualité et de l’efficacité des services urbains communautaires.

Ainsi la Communauté Urbaine va permettre d’apporter une véritable réponse aux importants besoins d’équipement générés par l’expansion urbaine. L’institution communautaire va apparaître comme l’outil idoine pour corriger les disparités d’équipement existant jusque là entre les communes, mais également pour bâtir une infrastructure technique à la dimension de l’agglomération. La gestion des services urbains conduit à envisager l’agglomération comme un écosystème intégré dont le fonctionnement nécessite la mise en place d’organes techniques à la bonne échelle.

La Communauté Urbaine va devenir la cheville ouvrière de cette volonté d’équipement. Elle prend en charge la réalisation d’un ensemble de grandes infrastructures de voirie, de gestion des déchets, de captage et de distribution d’eau ou encore d’assainissement. Ces « cathédrales techniques » font la démonstration de la puissance d’investissement, de l’expertise technique, de la promotion d’une approche d’agglomération des services urbains qui vont caractériser la Communauté Urbaine à partir des années 1970. Cet épisode met en lumière certains de ces équipements emblématiques.

 

Chroniques

Des équipements dont on ne peut se passer aujourd’hui

17 avril 2009

Les cathédrales techniques. Avec les témoignages de : Jean-Pierre BUE, Gérard CAVIGLIA, Claude MANSAT.


Les stations d’épuration : traiter les eaux usées pour protéger le Rhône

17 avril 2009

Les cathédrales techniques. Avec les témoignages de : Jean-Pierre BUE, Gérard CAVIGLIA, Claude MANSAT.


Transformer les ordures en électricité et en chaleur : les usines d’incinération

17 avril 2009

Les cathédrales techniques. Avec le témoignage de Claude MANSAT.


Un métro pour Lyon : le succès d’une infrastructure désirée et portée par les lyonnais

17 avril 2009

Les cathédrales techniques. Avec le témoignage de René WALDMANN.


Les tunnels, des équipements sensibles qui nécessitent des efforts de modernisation de plus en plus importants

17 avril 2009

Les cathédrales techniques. Avec le témoignage de Valérie PHILIPPON-BERANGER.


Les grands chantiers techniques de demain

17 avril 2009

Avec les témoignages de : Claude MANSAT, Valérie PHILIPPON-BERANGER et René WALDMANN.


Ressources