Vous êtes ici :

Il n’y a pas de consensus suffisant pour mettre en place une coopération intercommunale renforcée


Alors qu’en 1959 l’Etat met à disposition des communes de nouveaux outils de coopération intercommunale – les syndicats à vocation multiple et les districts – les collectivités de l’agglomération lyonnaise ne parviennent pas à s’entendre sur la création d’une entité dotée d’une capacité d’action plus large et plus intégrée. Le projet de district urbain porté par Louis Pradel et le Préfet du Rhône rencontre ainsi l’intérêt mais aussi la frilosité d’une majorité des communes de l’agglomération.

Autrement dit, avec les syndicats intercommunaux, l’intérêt des communes pour l’échelle d’agglomération existe mais demeure insuffisant. La conscience d’agglomération est entravée par les différences sociales et culturelles qui caractérisent l’agglomération, par les récurrences historiques de l’impérialisme de Lyon vis-à-vis de ses voisines, mais simplement aussi par l’attachement des élus à leur pouvoir communal.

Témoignages de Jean PELLETIER

Jean PELLETIER : Agrégé de géographie ; Professeur de géographie à l’Université Lumière Lyon II de 1958 à 1994 ; Conseiller permanent auprès de l’Organisations d’Etudes d’Aménagement de l’Aire Métropolitaine lyonnaise (OREAM), de l’atelier d’urbanisme de la ville de Lyon (ATURVIL), de l’atelier d’urbanisme de la Communauté Urbaine (ATURCO), de l’agence d’urbanisme de Lyon, de la Communauté Urbaine de Lyon

 

Témoignages de Pierre-Yves TESSE et Laurent SAUZAY : “Louis Pradel n’avait pas de vision d’agglomération”

Loading the player...

Pierre-Yves TESSE : Chargé d’études à l’Organisations d’Etudes d’Aménagement de l’Aire Métropolitaine lyonnaise (OREAM) de 1966 à 1973 ; Chargé de mission à l’Agence de Développement Economique de la Région lyonnaise (ADERLY) de 1973 à 1990 ; Directeur de l’Animation Economique et de l’Aménagement à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon (CCI) de 1990 à 2006

Laurent SAUZAY : Chargé de mission au Syndicat mixte d’études et de programmation de l’agglomération lyonnaise (SEPAL) ; auteur d’une thèse sur la vie politique à Lyon sous Louis Pradel

 

Témoignage de Franck SCHERRER : “L’échec du projet de district urbain de 1959 ne doit pas cacher l’habitude de coopération qui s’est installée “

Loading the player...

Franck SCHERRER : directeur de l’Institut d’Urbanisme de Lyon, auteur d’une thèse sur le rôle de l’assainissement dans la construction politique de l’agglomération lyonnaise