Vous êtes ici :

2003-2005, l’élaboration de l’agenda 21 inscrit le Grand Lyon sur la voie du développement durable


L’appropriation du concept de développement durable par la Communauté Urbaine va s’enclencher durant le mandat de Raymond Barre. Le premier pas est réalisé en 1999 avec la signature de la Charte d’Aalborg, charte européenne des Villes durables adoptée en 1994 dans le cadre de la Conférence européenne des Villes européennes pour le Développement durable. Lyon rejoint ainsi un ensemble de collectivités locales européennes qui s’engagent à « déployer tous leurs efforts pour parvenir à un consensus sur un programme local en réponse à l’action 21 ». La seconde étape est annoncée en 2000 lorsque le Projet d’Agglomération « 21 priorités pour le 21ème siècle » adopté par le Grand Lyon annonce la mise en place de l’Agenda 21 local.

Elu président du Grand Lyon en 2001, Gérard Collomb va reprendre le flambeau. Accompagné de plusieurs vice-présidents, il participe au Sommet de la Terre de Johannesburg en 2002. Seule agglomération européenne à intervenir lors de cette rencontre, le Grand Lyon a confirmé la place des collectivités locales dans la mise en œuvre du développement durable. Au retour, la rédaction du livre blanc sur le développement durable au Grand Lyon lance l’élaboration de l’Agenda 21 communautaire. Pilotée par la mission Agenda 21 de la Direction Prospective et Stratégie d’Agglomération (aujourd’hui Direction de la prospective et du dialogue public), cette démarche de travail va mobiliser l’ensemble des services durant près de trois ans pour aboutir à l’adoption de l’Agenda 21 du Grand Lyon par l’assemblée communautaire en mai 2005. Visant à réajuster les politiques communautaires au regard du développement durable, ce nouveau référentiel va formuler cinq orientations fondamentales : favoriser simultanément la cohésion sociale et le développement économique, participer à la lutte contre l’effet de serre, améliorer le cadre de vie des habitants, animer avec les communes la prise en compte du développement durable de manière partenariale, mobiliser l’institution communautaire pour un développement durable. Pour assurer la mise en œuvre de ces orientations, l’Agenda 21 comprend également un plan d’actions comprenant 86 fiches-actions et prévoit la mise en place d’un observatoire du développement durable.

Fort de cette démarche de formalisation de la stratégie communautaire en matière de développement durable, le Grand Lyon est appelé aujourd’hui partager sa vision et ses priorités d’action avec ses partenaires et l’ensemble de la société civile. Il semble en effet que ce n’est qu’en mobilisant les idées et les initiatives de l’ensemble de ses acteurs que l’agglomération lyonnaise sera en mesure de s’inscrire dans une dynamique de développement véritablement durable.

La genèse de la démarche Agenda 21 et son ambition de départ

Nadia MABILLE : Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la prospective puis à la Délégation générale au développement urbain du Grand Lyon de 2003 à 2010 – Chargée de mission au Syndicat d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise (SEPAL)

Michel REPPELIN : Maire de Collonges au Mont d’Or et Conseiller communautaire depuis 1995 – Vice-président chargé de l’environnement de 2001 à 2008 – Vice-président chargé du développement durable depuis 2008 – Président du Comité de Coordination pour la Contrôle de la pollution Atmosphérique dans la Région Lyonnaise (COPARLY) – Président du groupe Risques du Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles et des Risques dans l’Agglomération Lyonnaise (SPIRAL).

 

Une nouvelle manière de mobiliser les services communautaires

Nadia MABILLE : Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la prospective puis à la Délégation générale au développement urbain du Grand Lyon de 2003 à 2010 – Chargée de mission au Syndicat d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise (SEPAL)

Jean VILLIEN : Chargé d’études Environnement à l’Agence d’Urbanisme de Lyon de 1980 à 1990 – Directeur de la mission Écologie Urbaine de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon depuis 1990.

 

Le dispositif de concertation associé à la démarche

Nadia MABILLE : Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la prospective puis à la Délégation générale au développement urbain du Grand Lyon de 2003 à 2010 – Chargée de mission au Syndicat d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise (SEPAL).

 

Prendre la mesure du développement durable :l’empreinte écologique et l’indice de développement humain de l’agglomération

Nadia MABILLE : Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la prospective puis à la Délégation générale au développement urbain du Grand Lyon de 2003 à 2010 – Chargée de mission au Syndicat d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise (SEPAL)

Michel REPPELIN : Maire de Collonges au Mont d’Or et Conseiller communautaire depuis 1995 – Vice-président chargé de l’environnement de 2001 à 2008 – Vice-président chargé du développement durable depuis 2008 – Président du Comité de Coordination pour la Contrôle de la pollution Atmosphérique dans la Région Lyonnaise (COPARLY) – Président du groupe Risques du Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles et des Risques dans l’Agglomération Lyonnaise (SPIRAL).

 

Les orientations et le plan d’action

Nadia MABILLE : Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la prospective puis à la Délégation générale au développement urbain du Grand Lyon de 2003 à 2010 – Chargée de mission au Syndicat d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise (SEPAL)

Michel REPPELIN : Maire de Collonges au Mont d’Or et Conseiller communautaire depuis 1995 – Vice-président chargé de l’environnement de 2001 à 2008 – Vice-président chargé du développement durable depuis 2008 – Président du Comité de Coordination pour la Contrôle de la pollution Atmosphérique dans la Région Lyonnaise (COPARLY) – Président du groupe Risques du Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles et des Risques dans l’Agglomération Lyonnaise (SPIRAL)

Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement UrbainCoralie ECHINARD : Chargée de mission gouvernance économique à la direction du marketing et de la stratégie économique de la Délégation Générale au Développement Economique et International de 2006 à 2010 – Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon.

 

La mise en œuvre et l’actualisation de l’agenda 21

Nadia MABILLE : Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la prospective puis à la Délégation générale au développement urbain du Grand Lyon de 2003 à 2010 – Chargée de mission au Syndicat d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise (SEPAL)

Michel REPPELIN : Maire de Collonges au Mont d’Or et Conseiller communautaire depuis 1995 – Vice-président chargé de l’environnement de 2001 à 2008 – Vice-président chargé du développement durable depuis 2008 – Président du Comité de Coordination pour la Contrôle de la pollution Atmosphérique dans la Région Lyonnaise (COPARLY) – Président du groupe Risques du Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles et des Risques dans l’Agglomération Lyonnaise (SPIRAL)

Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement UrbainCoralie ECHINARD : Chargée de mission gouvernance économique à la direction du marketing et de la stratégie économique de la Délégation Générale au Développement Economique et International de 2006 à 2010 – Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon