Vous êtes ici :

1985, création du Système Urbain de Référence : un support géographique commun pour intégrer les données de l’ensemble des services


En 1984, la Communauté Urbaine va connaitre sa première grande réorganisation. Outre la nécessité de faire face à une situation économique et financière moins favorable que par le passé, il s’agit également de traduire dans l’organisation communautaire les conséquences des lois de décentralisation de 1982-1983 en matière de transferts de compétences : par voie de délégation en provenance des communes, l’échelon intercommunal obtient les compétences en matière d’urbanisme et d’aménagement. Pour ce faire, deux nouveaux départements – « Développement » et « Planification » – sont créés aux côtés des deux pôles historiques de la Communauté Urbaine que sont l’« équipement » et l’« administration ». La création du département « Développement » constitue la nouveauté la plus forte en ce qu’il incarne la volonté de la Communauté Urbaine d’exercer pleinement ses fonctions de maitre d’ouvrage du développement urbain.

Le caractère innovant du département Développement ne réside pas seulement dans le fait qu’il rassemble désormais l’ensemble des services existant concernés par l’urbanisme et l’aménagement, mais tient également à la création de services résolument nouveaux en son sein. Parmi ceux-ci va figurer le « Centre de données urbaines ». Pensé comme un outil fondamental pour l’avenir de la Courly, il a vocation à exploiter au mieux l’énorme masse de données géographiques accumulées par l’institution communautaire. Il vise en particulier à doter la Communauté Urbaine d’outils cartographiques fiables et mutualisés entre les services. Le Centre de données urbaines va alors donner naissance, de façon pionnière dans le monde des collectivités locales, au premier système d’informations géographiques informatisé de l’administration communautaire : le « système urbain de référence » (SUR). Ce nouvel outil va se révéler être un précieux levier d’amélioration de la qualité des projets et de décloisonnement du travail des services communautaires.

 

Origine et objectif du SUR

Jean BARBOYON : Directeur des services techniques de la ville de Villeurbanne de 1959 à 1969 – Entre à la Communauté Urbaine en 1969 pour devenir Ingénieur en chef du service Architecture jusqu’en 1984 – Ingénieur en chef du centre de données urbaines du Département Développement jusqu’en 1990 - Responsable de la mission Conseil auprès de la direction générale jusqu’en 1993

 

La mise en place de l’outil

Catherine DAVID : Entre à la Communauté Urbaine en 1987 – Ingénieur au sein du service de l’assainissement, en charge de la définition et de la mise en place du système urbain de référence (base de données cartographique centralisée) jusqu’en 1992 – Responsable de la création et de l’encadrement du service d’études circulation-déplacements au sein de la direction de la voirie jusqu’en 1998 – Chargé de mission au sein de la mission tramway, en charge du pilotage des études de circulation, d’opérations de voirie connexes jusqu’en 2000 – Chef de projet de l’extension du Palais des Congrès de la Cité Internationale de Lyon jusqu’en 2006 – Directrice adjointe des grands projets jusqu’en 2008 – Directrice des grands projets jusqu’en 2013 - Directrice de la voirie

Pierre PIJOURLET : entre à la Communauté Urbaine en 1970 - ingénieur au Service de l’aménagement urbaine jusqu’en 1974 – ingénieur au sein du Groupe Planification placé auprès de la Direction générale jusqu’en 1975 – responsable de la subdivision du plan de la ville Lyon jusqu’en 1981 – Ingénieur au sein de la Mission Gerland – participe à la création du Système Urbain de Référence et du centre de données urbaines – participe à la maitrise d’ouvrage de la Communauté Urbaine en matière d’informatique jusqu’en 1998 – Responsable de la mise en place du réseau mutualisé pour les télécommunications jusqu’en 2001 – Directeur adjoint des opérations à la direction de la voirie jusqu’en 2012

Jean BARBOYON : Directeur des services techniques de la ville de Villeurbanne de 1959 à 1969 – Entre à la Communauté Urbaine en 1969 pour devenir Ingénieur en chef du service Architecture jusqu’en 1984 – Ingénieur en chef du centre de données urbaines du Département Développement jusqu’en 1990 - Responsable de la mission Conseil auprès de la direction générale jusqu’en 1993

 

Les apports du SUR

Catherine DAVID : Entre à la Communauté Urbaine en 1987 – Ingénieur au sein du service de l’assainissement, en charge de la définition et de la mise en place du système urbain de référence (base de données cartographique centralisée) jusqu’en 1992 – Responsable de la création et de l’encadrement du service d’études circulation-déplacements au sein de la direction de la voirie jusqu’en 1998 – Chargé de mission au sein de la mission tramway, en charge du pilotage des études de circulation, d’opérations de voirie connexes jusqu’en 2000 – Chef de projet de l’extension du Palais des Congrès de la Cité Internationale de Lyon jusqu’en 2006 – Directrice adjointe des grands projets jusqu’en 2008 – Directrice des grands projets jusqu’en 2013 - Directrice de la voirie

Jean BARBOYON : Directeur des services techniques de la ville de Villeurbanne de 1959 à 1969 – Entre à la Communauté Urbaine en 1969 pour devenir Ingénieur en chef du service Architecture jusqu’en 1984 – Ingénieur en chef du centre de données urbaines du Département Développement jusqu’en 1990 - Responsable de la mission Conseil auprès de la direction générale jusqu’en 1993

Pierre PIJOURLET : entre à la Communauté Urbaine en 1970 - ingénieur au Service de l’aménagement urbaine jusqu’en 1974 – ingénieur au sein du Groupe Planification placé auprès de la Direction générale jusqu’en 1975 – responsable de la subdivision du plan de la ville Lyon jusqu’en 1981 – Ingénieur au sein de la Mission Gerland – participe à la création du Système Urbain de Référence et du centre de données urbaines – participe à la maitrise d’ouvrage de la Communauté Urbaine en matière d’informatique jusqu’en 1998 – Responsable de la mise en place du réseau mutualisé pour les télécommunications jusqu’en 2001 – Directeur adjoint des opérations à la direction de la voirie jusqu’en 2012