Vous êtes ici :

1990-1992, une profonde réorganisation des services pour faire entrer le Grand Lyon dans l’ère du “management”


L’arrivée de Michel Noir à la tête de la Courly en 1989 va donner l’impulsion d’une nouvelle et profonde réorganisation des services. Faisant des orientations ambitieuses du nouveau Schéma Directeur « Lyon 2010 » la matrice de son projet de mandat, le nouveau président entend développer une politique d’agglomération volontariste et faire de la Communauté Urbaine son principal acteur. Autrement dit, l’ambition politique affichée implique d’engager une démarche de modernisation des services. Pilotée par le nouveau secrétaire général, Pierre Ducret, et la « Mission Conseil », cette démarche va se fonder sur un audit approfondi des objectifs et du fonctionnement des services communautaires. Réalisé avec l’aide de différents cabinets de conseil, ce travail de diagnostic va se traduire par l’élaboration d’un plan de modernisation comprenant plusieurs clés dont l’influence se manifeste encore aujourd’hui.

L’organigramme est redessiné autour de trois grands pôles rassemblant des métiers de même nature. Le pôle technique tout d’abord renvoie à quatre directions autonomes : eau, propreté, voirie, Incendie/Secours. S’inscrivant dans la continuité du Département Développement créé en 1984, le Département Développement Urbain quant à lui est structuré en trois grands services reprenant des activités existantes (urbanisme réglementaire, gestion des données urbaines, maîtrise d’ouvrage), auxquels sont ajoutés des missions transversales existantes ou à créer (déplacements, écologie urbaine, habitat, développement évonomique). Troisième pôle opérationnel, le Département de l’action foncière et du patrimoine prend la suite du précédent Département Planification et se centre sur son rôle d’opérateur foncier. Cette structure en trois pôles sera complétée par un ensemble de services fonctionnels : Ressources humaines et administration générale, Finances et contrôle de gestion, Grands projets, Planification informatique et conseil. Mais l’organigramme est loin d’être le seul élément à évoluer : la manière d’exercer les métiers elle-même est appelée à se transformer. La Communauté Urbaine, désormais appelée « Grand Lyon », entre dans l’ère du management : élaboration de projets de direction et de service, mise en place de processus de conduite de projet reposant sur la désignation d’un chef de projet, transversalité de l’action, création de création de tableaux de bord, mise en place d’une véritable gestion des ressources humaines, etc.

Mobilisant par effet de cascade une large partie du personnel communautaire, cette démarche de modernisation va contribuer à donner du sens à l’action quotidienne des agents, renforçant ainsi leur engagement au service de la qualité des politiques communautaires.

 

L’arrivée à la Communauté Urbaine

Guy BARRIOLADE : Directeur de cabinet de Michel Noir à la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1995 – Secrétaire général de la communauté urbaine de Lyon de 1995 à 2001

Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996

 

Diagnostic de départ

Guy BARRIOLADE : Directeur de cabinet de Michel Noir à la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1995 – Secrétaire général de la communauté urbaine de Lyon de 1995 à 2001

Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996

Jean BARBOYON : Directeur des services techniques de la ville de Villeurbanne de 1959 à 1969 – Entre à la Communauté Urbaine en 1969 pour devenir Ingénieur en chef du service Architecture jusqu’en 1984 – Ingénieur en chef du centre de données urbaines du Département Développement jusqu’en 1990 - Responsable de la mission Conseil auprès de la direction générale jusqu’en 1993

 

La mission Conseil réalise un audit de l’ensemble des services

Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996

Jean BARBOYON : Directeur des services techniques de la ville de Villeurbanne de 1959 à 1969 – Entre à la Communauté Urbaine en 1969 pour devenir Ingénieur en chef du service Architecture jusqu’en 1984 – Ingénieur en chef du centre de données urbaines du Département Développement jusqu’en 1990 - Responsable de la mission Conseil auprès de la direction générale jusqu’en 1993

 

La conduite du changement

Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996

Michel NOIR : Conseiller municipal de Lyon de 1977 à 1983 – Adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Communauté Urbaine en charge des affaires économiques de 1983 à 1989 – Maire de Lyon et président de la Communauté Urbaine de 1989 à 1995

 

Plusieurs grandes évolutions organisationnelles

Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996

 

Bilan

Guy BARRIOLADE : Directeur de cabinet de Michel Noir à la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1995 – Secrétaire général de la communauté urbaine de Lyon de 1995 à 2001

Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996

Jean BARBOYON : Directeur des services techniques de la ville de Villeurbanne de 1959 à 1969 – Entre à la Communauté Urbaine en 1969 pour devenir Ingénieur en chef du service Architecture jusqu’en 1984 – Ingénieur en chef du centre de données urbaines du Département Développement jusqu’en 1990 - Responsable de la mission Conseil auprès de la direction générale jusqu’en 1993