Vous êtes ici :

1982, l’expérimentation de la régie directe en matière d’urbanisme opérationnel : l’opération Gerland


Par son positionnement sur les études préalables et la réalisation des documents d’urbanisme (POS puis SD), l’Agence d’Urbanisme va permettre à l’exécutif de la Communauté Urbaine de construire sa vision des enjeux et des objectifs des politiques d’urbanisme sur l’agglomération lyonnaise. Assez rapidement, cette montée en puissance de l’institution communautaire sur la définition du sens des politiques d’urbanisme va appeler une évolution similaire pour ce qui concerne la traduction opérationnelle de ces politiques. En ce début des années 1980, l’exécutif communautaire ne dispose toujours pas de compétences internes de maitre d’ouvrage pour la réalisation des opérations d’urbanisme (ZAC, etc.). C’est encore la SERL qui détient celles-ci et les cumulent avec celles de maitre d’œuvre.

Les responsables politiques et administratifs de la Communauté Urbaine vont alors décider de construire de toutes pièces cette maitrise d’ouvrage opérationnelle en partant d’un principe simple et volontariste : pour maitriser la réalisation des projets d’urbanisme concédées à des opérateurs privés, il faut que les services communautaires fassent d’abord l’expérience de la maitrise d’œuvre pour ce type d’opération. C’est ainsi qu’est constituée une cellule programmation auprès du Secrétaire Général des Services, Henri Meulet, au début des années 1980. Elle va prendre en charge la réalisation en régie directe de plusieurs opérations d’urbanisme dont la plus emblématique sera le projet de réaménagement du quartier de Gerland dont la 1ère ZAC est approuvée en 1982.

Il s’agit là d’un deuxième moment fondateur dans l’histoire de la Communauté Urbaine après sa création. Par cette expérimentation de la gestion en direct des opérations d’urbanisme, l’institution communautaire écrit la première page d’un nouveau chapitre de son histoire : c’est l’ère de l’aménagement où la recherche de qualité urbaine va venir enrichir la seule approche technique de la ville.

Témoignages de Nicole SIBEUD

Nicole SIBEUD : entre à la Communauté Urbaine en 1980 - Chargée de mission au sein de la Direction des Finances jusqu’en 1981 – Responsable du suivi des opérations concédées au sein de la Mission Gerland de 1981 à 1984 – Responsable du Service des Activités Economiques et Concessions au sein du Département Développement Urbain de 1984 à 1990 – Responsable de la Mission Développement Economique au sein du Département Développement Urbain de 1990 à 1998 – Responsable de la Mission Animation Territoriale au sein de la Direction des Affaires Economiques et Internationales de 1998 à 2000 – Directeur-adjoint de la Direction des Affaires Economiques et Internationales de 2000 à 2003 – Directrice du Foncier et de l’Immobilier au sein de la Délégation Générale au Développement Economique et Internationale depuis 2003

Témoignages de Michel RIVOIRE

Michel RIVOIRE : Ingénieur-Urbaniste de l’Etat de 1971 à 1981 (Centre d’Etudes Techniques de l’Etat de l’Isle d’Abeau, Service d’études et d’aménagement de la montagne à Chambéry, direction de l’équipement de l’Ain, Service de l’urbanisme à Paris) – Responsable des opérations d’urbanisme (régie directe et opérations conventionnées) à la Communauté Urbaine de Lyon de 1981 à 1984 – Directeur du Département Développement de 1984 à 1989 – crée et prend la direction de l’Agence régionale d’aménagement et de développement (TRACES) du Conseil Régional Rhône-Alpes de 1989 à 1994 – crée et prend la direction du GIP Transalpes chargé des premières études du TGV Lyon-Turin de 1994 à 2001 – Directeur du technopôle Savoie-Technolac de Chambéry de 2001 à 2002

Témoignages de Jean-Claude QUEVREUX

Jean-Claude QUEVREUX : entre à la Communauté Urbaine en 1978 – Responsable de la coordination des ZAC auprès de la Direction Générale des Services Techniques jusqu’en 1983 – Responsable du groupe opérationnel de Gerland jusqu’en 1990 – Urbaniste territorial en charge du secteur sud de l’agglomération jusqu’en 2009 – Responsable de la coordination du Pole Urbanisme Territorial

Témoignages de Jean FREBAULT

Jean FREBAULT : Directeur de l’agence d’urbanisme de l’agglomération toulousaine de 1971 à 1978 – Directeur de l’Agence d’urbanisme de la communauté urbaine de Lyon de 1978 à 1988 –Directeur de l’Architecture et de l’Urbanisme au ministère de l’Équipement de 1989 à 1994 – Directeur de l’Etablissement public d’aménagement de la ville nouvelle de L’Isle-d’Abeau de 1994 à 1999 – Président de la 5ème section « Aménagement et environnement » au Conseil général des ponts et chaussées depuis 1999 – Président du Conseil de développement du Grand Lyon depuis 2006

Témoignage de Franck SCHERRER : “L’opération de Gerland ne généralise pas le recours à la régie. On va retrouver le principe de mise en concurrence avec le privé sur une opération comme la Cité internationale”

Loading the player...

Franck SCHERRER : directeur de l’Institut d’Urbanisme de Lyon, auteur d’une thèse sur le rôle de l’assainissement dans la construction politique de l’agglomération lyonnaise