Vous êtes ici :

1997-2014, de la Mission à la Direction de la Prospective : plusieurs chemins pour faire vivre l’intelligence prospective de la métropole


Créée en 1997 pour piloter la démarche Millénaire3, la Mission Prospective et Stratégie d’Agglomération (MPSA) du Grand Lyon va « survivre » à l’adoption du nouveau projet d’agglomération en 2000, son objectif fondateur. Deux grandes raisons vont conduire à la pérennisation de la fonction prospective communautaire. Dans un monde toujours plus complexe, on prend conscience que le projet de développement de la métropole lyonnaise ne pourra être actualisé que si l’on conduit de façon continue le travail de décryptage des grands enjeux de société qui a été engagé depuis 1997. Par ailleurs, dès l’adoption du projet d’agglomération, il apparait logique de rendre permanente et d’amplifier la mobilisation de la société civile autour de la réflexion sur le devenir de l’agglomération. Enfin, la mise en œuvre du projet d’agglomération suppose de mettre au point de nouvelles politiques transversales par rapport aux métiers communautaires. Ce besoin de nourrir l’intelligence sociétale, collective et stratégique de l’institution va conduire à la transformation de la mission en une véritable direction sous le premier mandat de Gérard Collomb (2001-2008).

Dès lors, l’activité de la direction de la prospective comprend trois grands pôles : veille sociétale, animation des travaux du conseil de développement et de la concertation autour des politiques communautaires, incubation des nouvelles politiques (développement durable/Agenda21, gestion des temps de la ville). Bientôt, un quatrième registre d’intelligence prospective est investi pour nourrir la démarche Lyon 2020 : l’intelligence territoriale. Il s’agit de mettre en scène l’identité de la métropole lyonnaise en révélant ce qui la singularise. Aujourd’hui, cette fonction de décryptage du territoire s’enrichit d’une nouvelle fonction marketing visant à mettre au jour les pratiques, représentations et attentes des habitants. De même, une nouvelle politique est placée en incubation pour ce nouveau mandat : la « métropole des savoirs » qui vise notamment à développer les partenariats de recherche communautaires avec les laboratoires de sciences humaines et sociales du territoire.

Témoignages de Patrick LUSSON, Corinne TOURASSE et Pierre HOUSSAIS

Se doter d’un outil d’intelligence prospective pérenne

Corinne TOURASSE : Responsable du Service aménagement et transports à la Direction Régionale de l’Equipement de 1997 à 2002 – Conseiller technique en charge de l’aménagement et des transports au cabinet du Président du Grand Lyon jusqu’en 2005 – Directrice de la prospective et de la stratégie d’agglomération jusqu’en 2008 – Directrice de la planification et des politiques d’agglomération au sein de la Délégation Générale au Développement Urbain

Incuber les nouvelles politiques communautaires

Patrick LUSSON : Responsable de la mission puis directeur de la prospective et de la stratégie d’agglomération du Grand Lyon de 1997 à 2005 – Directeur de la Prospective, de l’Evaluation et des Relations aux Citoyens au Conseil Régional Rhône-Alpes de 2005 à 2008 – Responsable de la délégation du Conseil Régional Rhône-Alpes à Bruxelles depuis 2008

Les évolutions en cours

Corinne TOURASSE : Responsable du Service aménagement et transports à la Direction Régionale de l’Equipement de 1997 à 2002 – Conseiller technique en charge de l’aménagement et des transports au cabinet du Président du Grand Lyon jusqu’en 2005 – Directrice de la prospective et de la stratégie d’agglomération jusqu’en 2008 – Directrice de la planification et des politiques d’agglomération au sein de la Délégation Générale au Développement Urbain.

Pierre HOUSSAIS : Secrétaire général de la ville de Solaize de 1996 à 1999 – Conseiller technique en charge de l’éducation, de la culture et de l’enseignement supérieur au cabinet du maire de Saint-Etienne jusqu’en 2001 – Chargé de mission Stratégie territoriale à la direction générale de la ville de Saint-Etienne jusqu’en 2004 – Directeur de l’urbanisme prospectif et réglementaire de la ville de Saint-Etienne jusqu’en 2009 – Directeur de la prospective du Grand Lyon