Vous êtes ici :

L'affirmation d'une politique d'innovation au sein du Grand Lyon (1984-2009)


Étude

Il y a 25 ans, l’Aderly lançait le Plan Technopole qui allait consacrer plusieurs sites de l’agglomération lyonnaise à des démarches d’innovation technologique sans précédent. L’objectif était de hisser la métropole lyonnaise au rang de « grande métropole technopolitaine ». Douze ans plus tard, en 1996, la communauté urbaine de Lyon reprenait la main sur cette politique d’innovation en mobilisant autour d’elle les acteurs économiques, les chercheurs et les universitaires : le Grand Lyon, financeur et aménageur, devenait par la suite acteur du développement de l’agglomération.

25 mai 2009 | Chapitres - Les grandes politiques communautaires

 En 2005, les pôles de compétitivité constituaient l’aboutissement d’une politique centrée sur les secteurs d’excellence et l’innovation dans la métropole. En plus d’avoir contribué à leur reconnaissance, le Grand Lyon en est aujourd’hui un partenaire actif en s’associant directement aux programmes de recherche : « Lyon, Métropole Innovante » intègre ses pôles de compétitivité aux enjeux de développement urbain et d’environnement au profit de ses habitants et de la qualité de vie.
Ce cheminement met en exergue la forte évolution du rôle du Grand Lyon dans la dynamique d’innovation de la métropole. Cette note se propose d’en restituer les principales étapes.

Sommaire :
1.1984-1996 : l’aménagement des sites technopolitains (p 3)
2.1996-2005 : le Grand Lyon, animateur des filières d’excellence de la
métropole (p 6)
3. 2005 - 2009 : la mobilisation autour des pôles de compétitivité
La structuration des pôles de compétitivité (p 10)
Le dessein d’une « Métropole Laboratoire » (p 16)
Une évaluation prometteuse des pôles de compétitivité (p 21)